Légère 

  • C’est un style allemand qui est aujourd’hui brassé dans des brasseries du monde entier. Bière à base de froment et de malts d’orge, légèrement acide et souvent brassée avec des fruits. Elle est issue d’une fermentation haute et de levures lactiques.

  • Bière légèrement fruitée avec des notes maltées de céréales, toastées et caramélisées ainsi qu’un léger retour amère dû aux houblons américains. Elle a la particularité d’être brassée avec des levures lager mais utilisées en fermentation haute.

  • Bière brassée à partir de froment ainsi qu’avec des malts torréfiés qui lui donne sa belle robe ambrée, voir noire. Elle possèdes des arômes de banane et de clous de girofle ainsi que arômes de pains grillés et de caramel. C’est un style historiquement allemand.

  • Bière de blé fruité et acidulée avec des notes salées et de coriandre. Elle est toujours très rafraîchissante grâce au sel qui donne une fraîcheur générale ainsi qu’une légère acidité et des notes citronnées.

  • C’est un bière allemande non filtrée contenant plus de levure que la weissbier traditionnel. On retrouve les notes de banane caractéristiques du style ainsi qu’une douceur et un côté rafraîchissant très plaisant.

  • Elle est brassée à partir de malt torréfié et non torréfié qui lui donne une belle couleur ambrée. Son goût est assez doux, sucré et et elle généralement peu alcoolisée. Son nom vient du malt particulier utilisé pour la brasser : le pale. Ale voulant dire bière, on vous laisse deviner la suite.

  • Bière de type lager (fermentation basse entre 5° et 10°) blonde et limpide. La pils fut inventée en 1842 à Plzen (Pilsen) en Bohême (République tchèque). Le terme vient de l'allemand “lagern” qui signifie entreposer. Jusqu'au 15ème siècle, les bières étaient rarement fabriquées l'été car la température était trop élevée. En Allemagne, on essaya d'entreposer la bière dans des caves refroidies par de la glace et on découvrit un nouveau comportement de la levure : la fermentation était beaucoup plus lente. Le procédé se généralisa en République Tchèque et en Autriche. Lager est devenu le nom commun des bières de fermentation basse ayant subit une garde à basse température (proche de 0°C). Le Style Lager est le plus répandu au monde.

  • La bière de saison est une bière moyennement alcoolisée de fermentation haute. C'est une bière d’été produite en Belgique dans le Hainaut (Wallonnie) qui était historiquement brassée à la fin de l’hiver. Elle devait être suffisamment alcoolisée pour ne pas se dégrader avec le temps, mais assez aigre et légère pour être désaltérante car elle était servie aux ouvriers agricoles. Beaucoup de petites brasseries ont gardé cette recette de tradition mais brassent désormais cette bière durant toute l'année.

  • La version de l’indian pale ale avec moins d’alcool. Ce style a pour particularité aussi d’avoir des notes agrumées assez présente dans le début de bouche. On retrouve l’héritage du style IPA avec un houblonnage et donc une amertume développée.

  • Ce style est un classique dans l’univers des bières belges, il se défini par une bière douce et sucrée avec un final qui laisse toujours entrevoir la présence d’alcool. La levure se manifeste sous forme sucrée, ronde et épicée, typique des levures belges. Ce sont souvent des bières modérément alcoolisées qui offrent une complexité subtile. Historiquement, c’est le style de bière le plus classique proposées dans les abbayes.

  • Comme son nom l’indique, une bière d’été, prête à être bue pour les beaux jours. C’est une bière de blé légère et claire qui donne des notes d’agrumes amenés par les houblons et le froment utilisé lors de son brassage.

  • Elle est brassée à base de blé et donne un bon goût de grain en bouche. Toujours rafraîchissante avec des notes de banane et de clous de girofle, elle offre une rondeur ainsi qu’un fini sec. Style allemand très traditionnel !

  • La bière de froment belge aurait été brassée il y a plus de 400 ans, principalement dans l’ancienne province de Brabant en Belgique. À un certain moment dans les années 1700, on recensait même plus de 30 brasseurs de bière blanche autour de la petite ville de Hoegaarden. En 1954, la dernière de ces brasseries traditionnelles ferma ses portes et passa bien près d’emporter avec elle le secret derrière cette bière étonnamment goûteuse et rafraîchissante. Heureusement, en 1966, un laitier de la région entreprend de ressusciter la blanche belge typique de sa région au plaisir de ses parents et amis. Pierre Celis avait travaillé pour la brasserie d’un voisin et se rappelait des ingrédients nécessaires à sa fabrication : du blé cru, de l’avoine crue, et de l’orge malté. Bien entendu, la bière blanche Hoegaarden de Pierre Celis ne fut pas seulement appréciée par son entourage, mais bientôt par toute la région, le pays, puis le continent. Celis ouvre officiellement sa Brouwerij Celis en 1966. Par la suite, les microbrasseries américaines et d’autres à travers le monde ne tarderont pas à s’emparer du style ravivé par Pierre Celis et à le reproduire le plus fidèlement possible comme ce dernier l’aurait souhaité.